Navigation

Korrespondenz: Alfred Escher – Louis Favre

AES B8243 | SBB Historic VGB_GB_SBBGB03_017

Louis Favre an Alfred Escher, Altdorf (UR), Dienstag, 5. Januar 1875

Schlagwörter: Compagnie des chemins de fer de la Suisse Occidentale, Gotthardbahnprojekt, Gotthardtunnel, Jura Bernois (Bernische Jurabahnen) (JB), Tunnelbau

Briefe

ENTREPRISE
DU
TUNNEL DU GOTHARD
L. FAVRE & CIE
No 287

Altorf (CANTON D'URI-SUISSE), le 5 Janvier 1875

Monsieur A. Escher Président du Comité de Direction du chemin de fer du Gothard

à Zurich

Monsieur le Président

Si je n'ai pas répondu à votre honorée du 16/17 Novembre dernier nous communiquant les plaintes d. la Compagnie d. la Suisse Occidentale à l'occasion de cartouches de dynamite trouvées sur sa ligne, c'est que je ne puis comprendre que cette compagnie n'ait pas commencé par faire une enquête sur ses propres lignes en construction où l'on emploie beaucoup d. dynamite, ainsi que dans le Jura Bernois qui est le plus grand consommateur de ce produit. Nous n'avons du reste pas le monopole d. l'emploi de ce produit; même à Goeschenen où il s'en emploie pour le compte d. la Compagnie.

Vous pouvez donc, Monsieur le Président, faire répondre à la Compagnie d. la Suisse Occidentale que nous repoussons son accusation toute gratuite, et que nous l'engageons à chercher autour d'elle la provenance de ces cartouches. | Il serait bizarre que l'entreprise du percement du Gothard fût rendue responsable d. tous les délits et accidents que peut amener la dynamite dont l'emploi est très répandu dans toute la Suisse.

Nous pouvons vous assurer, Monsieur le Président, que sur nos chantiers il ne peut pas se commettre d. tels abus. Nos cartouches ne sont délivrées que contre des bons et sont transportées et employées toujours par les mêmes hommes.

Veuillez agréer, Monsieur le Président, l'assurance d. ma haute et respectueuse considération.

L. Favre

Kommentareinträge

Nachträgliche Inhaltsangabe oben links auf Seite 1 von dritter Hand: «Bericht über die Controlirung v. Dynamitpatronen. | I Depart. » – Nachträglicher Stempel oben rechts auf Seite 1 mit von dritter Hand eingetragener Nummer: «Gotthardbahn | 13 JAN. 1875. | No 282.» – Nachträgliche Notiz unten rechts auf Seite 1 von dritter Hand: «Prot. 9. I. 75. N. 57.»

Kontexte