Navigation

Korrespondenz: Alfred Escher – Louis Favre

AES B7897 | SBB Historic VGB_GB_SBBGB03_001

Louis Favre an Alfred Escher, Altdorf (UR), Sonntag, 24. September 1876

Schlagwörter: Bundesgericht, Gotthardbahn-Gesellschaft (GB), Rechtliches

Briefe

ENTREPRISE
DU
TUNNEL DU GOTHARD
L. FAVRE & CIE
No 883

Altorf (Canton d'Uri-Suisse), le 24 septembre 1876 1

Monsieur le Président du Comité de Direction de la Compagnie du chemin de fer du Gothard,

à Zurich.

Monsieur le Président,

Par ses lettres des 3 & 18 septembre 1876 M. le chef de section de la Compagnie de Goeschenen m'a fait connaître que la Direction 2 se proposait de me faire subir, lors de l'établissement de la prochaine situation, les deux réductions suivantes:

1o L'on ne porterait plus en situation les 5100 mètres de moëllons non reconnus par la Compagnie & qui m'ont été payés par situation complémentaire du 27 Août 1875.

2o La Direction refuserait d'admettre, en situation, le paiement de l'excavation en sus de la section normale qui m'a été prescrite pour la partie du tunnel dans laquelle il a été décidé de ne pas faire de maçonnerie.

Je ne puis accepter ni l'une ni l'autre de ces deux réductions. Par la première, la Cie reviendrait en arrière de ce qui a été convenu entre nous & exécuté jusqu'aujourdhui, & cela, par un simple acte de sa volonté, ce qui est inadmissible. – La seconde est | fondée sur une interprétation, à mon avis erronée, de l'art. 9 du cahier des charges. – L'excavation du tunnel, dans une section supérieure à la section normale, n'est pas prévue par nos conventions; mais le prix de ce travail supplémentaire a fait l'objet de longues tractations entre les agents de l'Entreprise & ceux de la Compagnie; & j'étais loin de m'attendre à un simple refus de la part de la Direction.

Il ne m'est pas possible de subir, lors du règlement de la prochaine situation, une retenue pure & simple de plus de deux cent mille francs qui serait le résultat de la 3 déduction de ces deux éléments. D'autre part, il y a interêt pour la Direction & pour moi à ce que ce dissentiment ne nous engage pas dans les complications d'une nouvelle procédure.

J'ai donc l'honneur de vous proposer de faire trancher cette contestation par un expert nommé par le Président du Tribunal fédéral qui serait invité à se transporter immédiatement sur les lieux & à prononcer sur simple explication verbale des parties & avant le 5 octobre prochain.

Dans le cas où la Direction ne croirait pas pouvoir accepter ce mode de procéder, je prends la liberté de vous demander d'admettre, en situation, ces deux paiements provisoirement & jusqu'à ce que la question ait été tranchée par l'autorité compétente. – Le prix de l'excavation supplémentaire serait, dans ce cas, fixé éventuellement à 60 fcs, pour l'excavation de voûte, & à 25 fcs, pour l'excavation des piédroits, chiffres sur lesquels M.M. Dolezaleck & Stockalper | paraissaient être tombés d'accord.

Veuillez agréer, Monsieur le Président, l'assurance de ma haute considération.

L. Favre

Kommentareinträge

Nachträgliche Inhaltsangabe in der Mitte links auf Seite 1 von dritter Hand: «Geht an den Oberingenieur mit der Einladung, sich über diese Eingabe des Herrn Favre so rechtzeitig zu äußern, daß die Direktion dieselbe in der am 28. d. Mts stattfindenen Sitzung in Behandlung nehmen kann. Luzern, den 25. September 1876. | Vor der Direktion: | Schweizer » – Nachträglicher Stempel oben rechts auf Seite 1 mit von dritter Hand eingetragenen Nummern: «SCHW. BD-GERICHT | FASC No 304 ACT: No 56» – Nachträgliche Notiz unten in der Mitte auf Seite 1 von dritter Hand: «Prot. 28. IX. 76. N. 2403. | " 7. X. 76. N. 2470.»

1Nachträgliche Notiz von Eschers Hand mit Bleistift: «eingegangen 25» .

2Wort nachträglich von Eschers Hand mit Bleistift unterstrichen.

3Nachträgliche Notiz von Eschers Hand mit Bleistift: «unrichtig, da die [...?] ds Ausweiten kein Abzuggewicht wird.»