Navigation

Korrespondenz: Alfred Escher – Louis Favre

AES B7880 | SBB Historic VGB_GB_SBBGB03_001

Louis Favre an Alfred Escher, Altdorf (UR), Freitag, 12. Juni 1874

Schlagwörter: Gotthardbahn-Gesellschaft (GB), Gotthardbahnprojekt, Gotthardtunnel, Tunnelbau

Briefe

ENTREPRISE
DU
TUNNEL DU GOTHARD
L. FAVRE & CIE
No 144

Altorf (Canton d'Uri–Suisse), le 12 Juin – 1874 1

Monsieur Escher, Président du Chemin de fer du Gothard

Zurich.

Monsieur le Président,

Dans l'entretien que j'ai eu l'honneur d'avoir avec Mr Kaltbrunner, nous nous étions mis d'accord sur la question des Installations et nous avions arrêté le libellé de cet accord, de la signature duquel je faisait dépendre la révision rationnelle de la répartition des à comptes pour l'excavation du tunnel.

N'ayant plus entendu parler de cette affaire, et ne pouvant rester indéfiniment dans l'expectation, je viens vous prier, Monsieur le Président de me faire savoir par le plus proche courrier si je dois compter sur la solution immédiate, ou si je dois renoncer à cette entente, qu'à mon point de vue devait donner pleine satisfaction à votre compagnie.

Vous comprendrez facilement, Monsieur le Président, qu'en présence des énormes | que j'ai déjà faites pour ces installations 2 et celles que je suis appelé a faire encore du 15 au 20 pour remplir les obligations que j'ai contractées envers les constructeurs ne me permettent pas d'attendre indéfiniment une solution qui compromet de plus en plus mes intérêts et qui me crée une situation pénible dont il faut que je sorte à tout prix.

Vous ne m'en voudrez donc pas si contre toute attente, ne recevant pas une réponse favorable, je sois forcé d'en venir à des voies et moyens désagréables pour tous.

Comptant dans votre haute justice, j'ose espérer, Monsieur le Président, que vous prendrez la présente en haute considération et que vous ferez promptement droit à ma demande.

Dans cet espoir je vous renouvelle Monsieur le Président, l'assurance de mes sentiments très distingués & dévoués. |

P. S. La repartition des àcomptes que j'avais demandé était:

1300 pour la petite galerie 3
700 " le battage au large
400 " la cunette du strosse
300 " l'élargissement complêt
100 " le réglement des pieds-droits
l'établissement de l'aqueduc et l'excavation
des niches.
2800

Cette répartition est rationelle et se trouve au dessous de toutes les estimations faites dont la moindre, celle de Mr Gerwig était de frs 1500 pour la petite galerie.

L. Favre 4

Kommentareinträge

Nachträgliche Notiz unten in der Mitte von dritter Hand: «Prot. 15. VI. 74. N. 1035.»

1Nachträgliche Notiz von Eschers Hand: «empf. 14 " "» .

2Nachträgliche Notiz von dritter Hand mit Bleistift: «avances ou dépenses» .

3Nachträgliche Notiz von dritter Hand mit Bleistift: «7.7 1000 | 9.5 600 | 19.5 400 | 700» .

4Nachträgliche Notiz von dritter Hand mit Bleistift: «1300 1300 1000 | 9.5 x 60 570 600 1900 1600 | 475 | 9.5 360 400 2300 2000 | 18.4 400 2700 2700» .

Kontexte