Navigation

Korrespondenz: Alfred Escher – François Auguste Sautter de Beauregard

AES B7706 | SBB Historic VGB_GB_SBBGB03_001

François Auguste Sautter de Beauregard an Alfred Escher, Genf, Dienstag, 6. Februar 1872

Schlagwörter: Bewerbungen/Empfehlungen/Referenzen, Gotthardbahnprojekt, Mont-Cenis-Bahn

Briefe

Monsieur Alfred Escher,
Président de la Direction du Saint Gothard,

Berne1

BANQUE de PARIS
ET DES
PAYS-BAS
Succursale de Genève

Genève, le 6 février 1872.

Monsieur,

J'ai eu l'honneur, il y a quelques jours de remettre à Mr Louis Favre, sur sa demande, une lettre de recommandation pour vous; depuis lors j'ai vu Mr le Professeur Colladon qui, comme vous le savez, est l'ingénieur éminent auquel on doit les perfectionnements qui ont permis de percer le Mont-Cenis; il m'a annoncé que connaissant Mr Louis Favre, ayant pleine confiance en lui pour le percement du Saint Gothard et desirant l'appuyer, il venait de s'entendre avec Mr Favre pour | être son ingénieur-conseil dans le cas où Mr Favre serait chargé de cette entreprise, position que Mr Colladon n'aurait acceptée et n'accepterait avec aucun autre entrepreneur. –

Cette communication m'engage, Monsieur, à faire cette nouvelle démarche auprès de vous en faveur de Mr Louis Favre.

Non seulement il a une grande pratique des travaux des tunels, mais il aurait spécialement pour le percement du Saint Gothard l'appuis et le concours du Professeur Colladon qui a joué dans le percement du Mont Cenis, un | role éminent auquel le Gouvernement italien lui même, malgré la jalousie de nationalité, a rendu justice, ainsi que vous le verrez par l'article du journal de Genève du 3 Ct ci-inclus.

Des hommes auxquels on doit le percement du Mont-Cenis, Sommeiller est mort, il ne reste plus que Colladon & Grattoni, mais ce dernier a eu un rôle bien inférieur à celui de Colladon, auquel on doit les machines à air.

Au point de vue financier Mr Favre aurait pour cette entreprise le concours, s'il en a besoin, des principales maisons de Genève et des établissements de | premier rang de notre ville, qui ont une grande confiance en lui.

Mr le Professeur Colladon m'a annoncé, en me disant qu'il était ingénieur-conseil de Mr Favre, que, par l'entremise de Mr Pictet de la Rive, il vous a fait demander communication des études géologiques de votre Société sur cette partie des Alpes & qu'il veut les étudier avec Mr Favre dès qu'il les aura reçues, afin que celui-ci puisse établir ses devis.

Veuillez, Monsieur, agréer la nouvelle assurance de ma considération la plus distinguée.

Cte Sautter de Beauregard.

Kommentareinträge

1Adresse unten links auf Seite 1.