Navigation

Korrespondenz: Alfred Escher – Louis Favre

AES B7587 | SBB Historic VGB_GB_SBBGB03_013

Louis Favre an Alfred Escher, Altdorf (UR), Freitag, 14. Januar 1876

Schlagwörter: Eisenbahnbau (soziale Frage), Gotthardbahn-Gesellschaft (GB)

Briefe

ENTREPRISE
DU
TUNNEL DU GOTHARD
L. FAVRE & CIE
No 748

Altorf (Canton d'Uri–Suisse), le 14 Janvier 1876.

Monsieur A. Escher, Président du Comité de Direction du Chemin de fer du Gothard

Zurich.

Monsieur le Président,

Nous avons bien reçu votre honorée du 24/27 Décembre, relative à notre école de Goeschenen. En réponse aux observations de l'honorable Conseil d'Instruction publique du Canton d'Uri, nous avons l'honneur de vous exposer les faits suivants.

Lorsque la Commune de Göschenen mit à notre disposition son local pour l'école, son instituteur faisait la classe le matin, et nous le soir. Lorsque la Commune décida de faire l'école matin et soir, nous fûmes dépossédés de la salle. Nous avons donc du attendre, contre notre volonté, quelques mois, avant de reprendre les cours. Toutefois, pendant cette suspension forcée, notre instituteur fît l'école chez lui.

Aujourd'hui, nous avons réservé, dans la maison que nous louons à Göschenen pour notre personnel, un local vaste, parfaitement approprié, installé à nos frais propres.

Loin de négliger cette question que nous regardons comme importante, nous avons choisi, parmi nos ouvriers | pères de famille, une Commission chargée de la surveillance de cette école.

Nous croyons donc, Monsieur le Président, que nous avons pris toutes les mesures nécessaires pour la bonne régularité du fonctionnement de notre école.

Veuillez agréer, Monsieur le Président, l'assurance de notre haute considération.

L. Favre

Kommentareinträge

Nachträgliche Inhaltsangabe oben links auf Seite 1 von dritter Hand: «Rückäußerung des Herrn Bauunternehmer Favre betr. die Beschulung der Kinder v. ital. v. französ. Tunnelarbeitern. | I Depart. » – Nachträglicher Stempel oben rechts auf Seite 1 mit von dritter Hand eingetragener Nummer: «Gotthardbahn | 21 JAN. 1876. | No 370.» – Nachträgliche Notiz unten rechts auf Seite 1 von dritter Hand: «Prot. 18. I. 76. No 157.»