Navigation

Korrespondenz: Alfred Escher – Jan Josef Baranowski

AES B6910 | SBB Historic VGB_GB_SBBGB01_014

Jan Josef Baranowski an Alfred Escher, Paris, Dienstag, 5. Juli 1870

Schlagwörter: Eisenbahnen Finanzierung, Gotthardbahnprojekt

Briefe

Paris le 5 Juillet 1870

36, rue des Batignolles.

Monsieur A Escher à Zürich.

Je vous rémercie beaucoup, Monsieur, de m'avoir donné, par la lettre que vous avez bien voulu m'adresser en date du 2 ct., quelque espoir relativement aux offres de service qu'il me serait agréable d'utiliser au profit de la grande entreprise des Chemins de fer du St Gothard.

En attendant je vous prierai de lire avec attention la brochure que je vous adresse par la poste (sous bande), et qui a pour titre: «Plan financier, d'après lequel on peut garantir intérêts, amortissements & dividendes, aux Capitaux placés en actions et obligations.»

J'ai publié cette brochure en 1865, quelques mois après avoir combiné mes calculs en prévision de la formation d'une Compagnie pour la construction des dits Chemins du St Gothard; calculs dont je vous ai remis dans le tems à Berne plusieurs exemplaires autographiés. | Il y a bien, dans la brochure dont il s'agit, le même système financier qui domine, mais vous y trouverez encore diverses autres combinaisons qui rencontreront peut-être votre approbation. Du reste, ce système financier, basé sur un fonds de garantie, est susceptible de toute sorte de modifications, surtout en raison de la manière dont ce fonds doit se former, soit par subventions payables de suite ou par annuités; soit par des avances de fonds en rentes ou en espèces remboursables avec ou sans intérêts.

En un mot, si je connaissais les bases des conventions que vous avez adoptées, ou plutôt d'après lesquelles vous avez traité, ou pensez pouvoir traiter avec divers Etats pour obtenir telles ou autres subventions, je me ferais un plaisir de modifier mes calculs en conséquence, tout en maintenant le même plan financier, que je crois être on ne peut plus pratique pour attirer les Capitaux dans le siècle où nous vivons. | Chaque nouvelle Compagnie, qui surgit ici de jour en jour, cherche à trouver toute sorte de garanties, et à offrir au public toute sorte d'appâts, en prîmes au dividendes; mais aucune que je sache n'a encore saisi, ou, pour mieux dire, appliqué mon plan financier qui peut se résumer ainsi:

1o Capital en actions ou obligations remboursé intégralement avec intérêts, & même avec prîmes, sans aucune chance de perte;

2o Placement des actions et obligations très facile, en raison de cette garantie positive de remboursement;

3o Enfin, tout cela tellement sûr & certain, grâce au fonds de garantie créé, exprès pour toute la durée de la Société, que les souscripteurs ne sauraient avoir la moindre inquiétude, quand même l'entreprise ne donnerait aucun bénéfice par son exploitation.

En vous réitérant, Monsieur, mes offres de service je vous prie d'agréer derechef l'assurance de mes sentiments les plus distingués.

Baranowski

Il se peut que j'aille en Suisse dans le Courant du mois pour revoir mes nièces et dans ce cas je me ferais un plaisir de pousser mon excursion à Zurich où à Berne pour causer un moment avec vous, Monsieur, ou avec Mr [...teler?]

Kommentareinträge

Nachträgliche Notiz oben in der Mitte auf Seite 1 von dritter Hand mit roter Farbe: «595 (sammt Beilage)» .