Navigation

Korrespondenz: Alfred Escher – Giovanni Battista Pioda

AES B5744 | SBB Historic VGB_GB_SBBGB01_006

Giovanni Battista Pioda an Alfred Escher, Florenz, Samstag, 12. November 1870

Schlagwörter: Bundesrat, Gotthardbahnprojekt

Florence, ce 12 nove 1870 –

Monsieur et cher Ami,

J´ai pris la liberté de Vous présenter, il y a quelques semaines le Sénateur Finocchietti qui s´est rendu à Zurich pour placer son fils à l´école préparatoire du Polytecnicum. J´ai muni la Comtesse Menabrea d´une recommandation pour un but analogue. Elle compte partir après-demain. J´évite naturellement de pareilles lettres autant que je puis, mais j´espère que Vous ne me trouverez pas indiscret de Vous avoir adressé ces personnages. Le premier se trouve être le beau-frère de Mr Peruzzi et j´ai pensé qu´il Vous serait peut-être agréable d´entendre qu´il n´a pas la même répugnance au St Gothard.

Quant à Mme la Comtesse Menabrea, c´est le Général qui est venu me demander une recommandation pour Vous nominativement, et Vous sentez que je ne pouvais guères la lui refuser. |

C´est Mr Jacini qui m´a envoyé le Général; et ici je me suis démandé, pourquoi il n´a pas donné la recommendation lui-même. Et j´ai appris qu´il a craint que venant de lui, elle ne fut pas assez efficace; attendu que s´étant présenté au Belvoir: on lui repondit que Vous étiez indisposé, mais après une certaine hésitation et attente, ce qui a laissé en lui un doute qu´on n´ait pas voulu le recevoir, doute renforcé par le fait qu´il n´a reçu de Vous aucune ligne de regret.

J´ai tout-de-suite pensé qu´il y a là un malentendu: c´est pourquoi je Vous ai mis la chose tout au long afin de Vous mettre à même de l´expliquer.

Je n´ai pas besoin de Vous rappeler que ce fut Menabrea Prést du Conseil des Ministres et Ministre des Affaires Etres qui reprit l`année dernière l´affaire du St Gothard et la poussa vigoureusement jusqu´à la stipulation de Berne du 15 Octobre. Il m´en parla hier encore avec beaucoup de chaleur, et il ne doute pas qu´elle | n´arrive à bonne fin. Vous verrez par le discours de Mr Gadda Ministre des travaux publics, prononcé le 9 au dîner offert par les membres de l´association constitutionelle de Milan à leur Président Mr Visconti-Venosta, que le Ministère est toujours dans les meilleures dispositions. Vous pourrez, par parenthèse, lire à cette occasion le discours remarquable de Mr Visconti-Venosta sur la politique du Ministère.

Je crois que malgré la dissolution de la chambre qui implique la nécessité de reprendre à nouveau toutes les affaires pendantes, la grande affaire à laquelle Vous Vous êtes voué, et que le Conseil fédéral vient récemment de me recommander d'une manière toute particulière, est dans la meilleure voie. Cependant elle a toujours de puissans adversaires et il est prudent de ne pas s´endormir.

Je crois, comme je l´ai écrit au Conseil fédéral, qu´il est bon qu´en tems opportun, le Comité soit aussi | representé. Les Délégués que Vous avez envoyés Schmiedlin, Feer-Herzog et Gonzenbach ont été d´une incontestable utilité, non plus que Kohler en sa qualité d´expert. Ne voulez-Vous pas venir Vous-même lors de la tractation à la Chambre? Comme ce sera en hiver, je pense en janvier votre santé n´en souffrirait nullement, au contraire.

J´espère que Vous êtes en bonne santé ainsique votre fille: ma famille, Dieu merci, l´est aussi. Je n´ai pas besoin de Vous dire combien elle serait charmée de pouvoir Vous être agréable.

Recevez, je Vous prie, mes cordiales salutations ainsi que celles de mon frère Louis qui est mon aide en qualité de Conseiller secrétaire de Légation, et croyez-moi

Votre tout dévoué

J. B. Pioda