Navigation

Korrespondenz: Alfred Escher – Clemente Maraini

AES B5705 | SBB Historic VGB_GB_SBBGB01_006

Clemente Maraini an Alfred Escher, Florenz, Samstag, 8. Oktober 1870

Schlagwörter: Gotthardbahnprojekt, Italienisches Parlament

Briefe

Florence 8 Octobre 1870
5 Via Magenta

Honorable Monsieur,

J'ai comuniqué avant'hier a Mr Pioda que Mr Mordini à été nommé Relateur de la Commission Parlementair sur le Gothard. En même temps j'ai montré a Mr Pioda la lettre de Mr Mordini, dans la quelle en me faisant part de cette nouvelle, il me donnait rendevous pour Lundi prochain.

Je sais que Mr Mordini à intention de faire appel a ma collaboration pour le Rapport qu'il devras presenter au Parlement. Je prendrais part volontiers a cette collaboration, mais pour cela j'ai besoin de connaitre les derniers travaux faites en Suisse sur cette question c. a. d , depuis la conferance de Berne de l'annee passée. |

Je n'ai plus vu Mr Stamm et je ne sait pas s'il est encore chargée de diriger tous le Gothardistes d'Italie.

J'ai vu au contraire avec baucoup de plaisir Mrs Tatti et Scanzi qui sont des hommes serieux et tres utils à la cause du Gothard. J'ai reçu aussi hier une lettre de Mr Jacini qui me demande des nouvelles sur la probabilité de faire voter au Parlement italien cette loi.

Je crois la chose possible mais difficile. Autant plus que dans le Gouvernement, excepté notre excellent ami Mr Correnti, nous | n'avons pas des hommes passioné pour cette entreprise. Ils soutiendront la loi, mais froidement.

Je crois que s'il était possible obtenir que le Gouvernement prussien fasse faire la plus petite demarche par son Ambassadeur en Italie, la chose serait poussé avec bien plus d'entrain.

Voilà Mr Escher ce que j'ai cru de mon devoir de vous comuniquer aprés m'être consulté avec Mrs Pioda e Correnti. En attendant de vos bonnes nouvelles , je vous prie de me croire toujours

Votre devoué

Ingre Clem. Maraini.

Je vous prie de mes salutations les plus distingué à Mrs Gonzenbach, Mr Feer-Herzog et Mr Koller.

Kommentareinträge

Nachträgliche Notiz von Eschers Hand: «Empfangen am 11 Octr » .