Navigation

Korrespondenz: Alfred Escher – Clemente Maraini

AES B5695 | SBB Historic VGB_GB_SBBGB01_006

Clemente Maraini an Alfred Escher, Florenz, Freitag, 6. Mai 1870

Schlagwörter: Gotthardbahnprojekt, Società per le strade ferrate alta Italia (Oberitalienische Eisenbahngesellschaft) (SFAI), Splügenbahnprojekt, Öffentliche Beteiligungen (Infrastruktur)

Briefe

Florence 6 May 1870

Monsieur,

Je reçoi de Milan, des nouvelles très grave, que je me fais un devoir de vous communiquer.

Le Splugistes ont concentré tous leurs éfforts sur cette ville, qui est reelement la capitale morale de la Haute Italie. Je dis capitale morale, pour l'influence aquise,non pas pour l'intelligence réelle: car dans cette question Milan se montre d'une ineptitude incroyable.

J'ai écrits dans ces jours, un quantité incroyable de lettres a tous mes amis de Lombardie, de Génes, de Venise. Tout le monde montre, avec moi, des bonnes dispositions, mais il n'y a pas une action energique contre le manoeuvres des Splugistes.

Je fais tous les efforts possible pour obtenir la formation d'un Comité permanent du Gothard a Milan. Je vous envoi un lettre de Mr Jacini (de la quelle je vous transmet un copie en français) et une lettre de Mr Scanzi de Milan, qui me fut recomandé par Mr Pioda comme partisan du Gothard. Mr Scanzi à dans le monde financier de Milan, grande influence.|

Le Ministre Castagnola, est parti pour Milan. Comme il est partisan du Gothard, j'ai envoyé plusieurs télegrammes à mes amis de Milan, à Mr Scanzi, a Mr Jacini, pour qu'ils s'entendaient avec le Ministre.

Au sujet des conferance qui eurent lieu, avec le Ministre, voilà ce qui m'écrit aujourd'hui un des mes amis de Milan:

«Nous avons parlé avec Mr Castagnola & nous l'avons trouvé bien embarrassé pour la condition des choses qu'il à trouvé a Milan.

Il nous à déclaré que si le concours de Milan venait a manquer, le Ministère se trouveraient dans l'impossibilité de soutenir la ratification de la Convention de Berne, et que dans ce cas là, lui & Mr Correnti donneraient leurs démissions, et ils se retireraient du Gabinet.

Il nous à dit d'avoir parlé avec plusierus Membre de la Deputation Provinciale, qui lui firent entendre l'improbabilité d'obtenir le concours de la Province et le vote du Conseil.

Pour suivre vos conseil, sur la formation du Comité, nous nous trouvâmes, moi, Mr le Commandeur Berretta (un Syndic de Milan), Mr Fano deputé et autres amis, à la fete de Cours, pour revoir le Ministre | et nous entendre sur les noms à proposer. Mr Podestà de Gênes n'a pas pu venir, comme il nous avait fait ésperer.

Nous avons decidé de composer le Comité de la manière suivante: Mr Enrico Fano deputé, Mr Sala Conseiler Provincial & Communal, Mr De Antoni Conseiller Prov. & Com. Mr l'Ingre Chizzolini President de l'association Constitutionale: on joindra encore deux noms qui ne sont pas encore fixé.

Mr Jacini, Berretta, et Lissoni President du Conseil Provincial, ont assuré leur appui energique au Comité.

Il ne faut pas avoir des illusions: la situation est tres difficile, et une grande partie des Membres du Conseil Provle sont deja très compromis en faveur du Splugen.» -

Ces nouvelles me sont confirmé par d'autres lettres. La reunions du Conseil Provincial est fixé pour le 15 May: il faut dans ce peu de jours qu'un Comissaire du Comitè vient à Milan. Mr Correnti, Mr Castagnola, Mr Jacini, tous le conseillent. Mr Feer Herzog serait un excellent choix.

Mr Correnti est toujours soufrant| et il me prie de vous faire ces salutations les plus cordiales et empressées. J'ai donné communications des lettres que je vous envoie, et de ce que je vous ai écris à Mr Pioda, à Mr Correnti et à Mr Nemorino alter ego de Mr Podestà de Génes.

J'attends de vos nouvelles et je vous prie de me croir toujours

Trés devoué

Ingre Maraini

P. S. La Chambre de Commerce de Venise à fait un rapport trés-hostile au Gothard; j'ai cherché a contrecarrer l'effet, que ce rapport absurde pourrait avoir sur l'opinion publique, par un article du Diritto que je vous envois.