Navigation

Korrespondenz: Alfred Escher – Giovanni Battista Pioda

AES B5268 | SBB Historic VGB_GB_SBBGB01_005

Giovanni Battista Pioda an Alfred Escher, Florenz, Dienstag, 27. März 1866

Schlagwörter: Bewerbungen/Empfehlungen/Referenzen, Bundesrat, Mont-Cenis-Bahn, Öffentliche Beteiligungen (Infrastruktur)

Confidentielle

Florence ce 27 mars 1866

Monsieur et cher Ami,

Mr Jacini me dit aujourd'hui qu'ayant eu communication confidentielle de la réponse du Comité au Conseil fédéral touchant la communication du choix du passage del Alpes il regrette d'y voir l'expression faisant allusion à un engagement de 56 millions de la part du Gouvernement italien. Il craint qu'une telle expression ne lui suscite des difficultés auprès des villes de Gênes et de Milan qui pourraient y voir un traitement un peu cavalier. Il vous prie donc d'adoucir la phrase de manière à obvier à l'inconvénient signalé.

Il m'a ensuite montré le projet de loi tendant à faire activer les travaux du Mt Cenis de manière à pouvoir finir promptement la percée et à anticiper par là la | disponibilité des fonds dûs par la France.

J'avais dans le tems recommandé à Mr Kohler pour qu'il vous le recommandât Louis Corso jeune-homme de 25 ans qu'un coup de tête determina à sorter de l'armée et qui est le neveu du Chevalier Edouard Corso chef de division au Ministère des affaires étrangères. Cet employé supérieur est véritablement précieux pour toutes les affaires que j'ai à traiter, car toutes celles de la Suisse passent par son intermédiaire.

Vous rendriez donc un service à moi et à notre pays si vous pouviez donner quelque place à cet individu qui sait médiocrement le français et [un?] peu l'allemand et qui à ce que son oncle assûre est très dégagé. Vous pourriez en attendant le prendre à l'essai comme conducteur ou autrement. |

La communication du Gouvt italien va-t-elle faire entrer l'affaire dans une nouvelle phase? L'autorité fédérale la prendra-t-elle en main avec vigueur?

Je m'attends à être chargé d'une réponse qui fasse faire un pas significatif.

Mon fils me donne de vos nouvelles et j'ai toujours à vous remercier de vos attentions bienveillantes pour lui. Veuillez faire mes respects à Me votre Mère ainsiqu'à Mme votre belle-mère et croire à mon amitié devoué

J. B. Pioda