Navigation

Korrespondenz: Alfred Escher – Giovanni Battista Pioda

AES B5150 | SBB Historic VGB_GB_SBBGB01_005

Giovanni Battista Pioda an Alfred Escher, Florenz, Mittwoch, 10. Januar 1866

Schlagwörter: Gotthardbahnprojekt, Italienisches Parlament, Lagebeurteilungen (diverse), Lukmanierbahnprojekt, Splügenbahnprojekt

Confidentielle

Florence, ce 10 janvier 1866

Monsieur et Ami,

J'ai fait connaitre à Mr Jacini le contenu de votre télégramme qui l'a grandement contrarié. Il m'a de nouveau dit que la Commission se réunirait bientôt et que d'ailleurs il savait déjà quelles devaient être ses conclusions. Le Gothard et le Splügen se balanceraient, le Lukmanier viendrait après. Quant à lui il m'a répété qu'il ne veut rien savoir de ce dernier.

Il m'a dit ensuite: «Le Parlement se réunira le 21 (il est prorogé d'une semaine) j'ai l'intention de lui faire mes propositions les premiers jours. Mais ces propositions peuvent être bien différentes. Je puis tout simplement présenter les études. Je puis mettre les deux passages et même les trois (pour contenter tout le monde) en perspective. Mais c'est un systême qui me | répugne. Enfin je puis proposer le choix de la ligne la plus convenable, et c'est le systême que j'affectionne le plus. Ce pendant il faut pour faire cela qu'on me vienne en aide. Il faut surtout que je voie qu'on n'est pas découragé d'un certain côté. Maintenant il est évident que s'il n'y a point de délégation je ne puis ni être éclairé, ni traiter etc. »

Je crois donc que vous feriez mal de ne pas envoyer la délégation, quoique ce ne soit pas une petite corvée; d'autant plus que Mr Schmidlin et Pfiffer avaient dit qu'ils retourneraient à la nouvelle annéee.

Mr Jacini m'a encore répété qu'il restait au Ministère uniquement pour cette question et il avait l'air d'être mortifié qu'on n'en profitât pas.|

Ici on croit généralement que le Ministère n'aura pas de durée: mais il est assez difficile de prévoir au juste ce que arrivera, car la chambre en est à se décomposer pour se récomposer.

Mon fils m'a écrit comme quoi il a passé chez-vous gaiement le jour de l'an. Veuillez ainsi que Mme votre mère, recevoir mes remercimens et ceux de femme et agréez nos souhaits bien ardents pour la prospérité de votre famille.

Votre dévoué

J. B. Pioda