Navigation

Korrespondenz: Alfred Escher – Giovanni Battista Pioda

AES B5078 | SBB Historic VGB_GB_SBBGB01_005

Giovanni Battista Pioda an Alfred Escher, Florenz, Montag, 28. Mai 1866

Schlagwörter: Bewerbungen/Empfehlungen/Referenzen, Personelle Angelegenheiten

Florence, ce 28 mai 1866

Monsieur et cher Ami,

Le Chev. Edouard Corso chef de division aux affaires étrangères chargé de la correspondance avec plusieurs Legation et nommé ment avec celle de Suisse a toujours été d'une complaisance parfaite dans ses rapports avec la Suisse. Observateur consciencieux de ses devoirs il met un véritable empresse ment là où il peut m'obliger.

Il a un cousin Louis Corso jeune homme qui marche vers la trentaine et qui dans un moment de dépit de n'avoir pas été avancé a quitté l'armée où il était sous-officier. Cette position fausse le laisse maintenant dans l'anxiété et dans le besoin. Si Vous pouviez le placer dans un emploi même modeste dans l'administration que Vous présidez | Vous feriez un acte méritoire dont beaucoup de personnes Vous seraient reconnaissantes et qui ne manquerait d'avoir une influence utile en faveur de notre Légation c'est-à-dire de notre pays.

Mr Koller m'a dit Vous en avoir écrit dans le tems. Le jeune homme dont il s'agit connait la comptabilité et le français: il connait aussi un peu l'allemand.

Ici l'on est armé jusqu'aux dents: et les sacrifices matériels auxquels s'assujettit le peuple sont vraiment incroyables. La conférence est acceptée, mais on continue a ne pas y avoir foi. Cependant la rente a monté de 5 points en un bond. Le change est à 8 p% pour l'or et un peu moindre pour l'argent. Le cours des billets est forcé mais aucun établissement public ne les accepte, s'il faut rendre. Les transactions sont donc devenues très-difficiles.

J'ai rencontré ce matin Mr Jacini qui m'a demandé si on arriverait bientôt à avoir les 20 millions et les concessions. – Il ne perd jamais de vue sa grande affaire, | et je crois bien qu'il trouvera moyen de rester dans le futur cabinet Ricasoli, dans la vue de la faire aboutir.

J'ai eu de bonnes nouvelles de votre santé, ce qui m'est d'une grande satisfaction.

Agréez, Monsieur et cher Ami, l'expression des sentimens sincères d'estimé et d'amitié de

Votre dévoué

J. B. Pioda

Mes complimens à Mme Escher et à Mme Uebel, s'il Vous plait.