Navigation

Korrespondenz: Alfred Escher – Giovanni Battista Pioda

AES B5048 | SBB Historic VGB_GB_SBBGB01_005

Giovanni Battista Pioda an Alfred Escher, Turin, Samstag, 29. Oktober 1864

Schlagwörter: Eisenbahnen Gutachten und Expertisen, Gotthardbahnprojekt, Vereinigte Bundesversammlung

Particulière

Turin ce 29 oct. 1864

Monsieur et cher Ami,

J'ai conféré avant-hier avec le ministre des travaux publics et voici ce qu'il m'a dit:

«Je ne pourrais préciser le moment opportun pour traiter avec les délégués du St Gothard, mais je pense que cela pourra avoir bien en décembre.

Mr Rambaut l'âme de la commission italienne qui a visité les différens passages suisses est en congé en Belgique sa patrie où il n'avait plus été depuis 16 ans qu'il est en Italie. Quoiqu'il n'ait démandé qu'un mois qui à l'heure qu'il est serait échu, je prévois qu'il demandera un prolongement qu'on ne pourra guères lui refuser.

Je regrette que le rapport tecnique du passage du St Gothard ne soit pas encore publié et j'engage | le Comité à vouloir bien l'accélérer, car je voudrais que la commission italienne l'eût sous les yeux pour l'utiliser dans son rapport.

Je vous assûre que j'examinerai la question d'une manière tout-à-fait impartiale: cependant dès-à-présent je puis dire que d'après mon opinion l'on a eu tort en Italie jusqu'ici de prendre la Bavière comme objectif du passage des Alpes suisses.

L'on me dit que le St Gothard coutera plus cher: ce ne serait pas là un obstacle, si les cantons suisses offriront pour cette ligne un concours proportionnellement supérieur.

La vente des chemins de fer de l'Etat à la société des chemins lombards sera maintenue. De même le projet concernant une nouvelle répartition des compagnies comissionnaires du réseau italien.

Bien entendu que tout cela reste confidentiel pour le moment.» |

Je ne crois qu'il ne me reste rien à ajouter, sinon que le Ministre en toute occasion s'interesse vivement à toutes les démarches du Comité du St Gothard.

Les 9 commissaires nommés par les 9 bureux sont tous favorables à la conv. du 15 sept. On croit que le Président de la commission Mr Boncompagni, piémontais, ancien Ministre en sera le rapporteur. Les débats en séance publique commenceront au milieu de la semaine prochaine et l'on compte sur une majorité sûre et compacte pour l'acceptation pure et simple. Les Napolitanis ont refusé la proposition de l'opposition de déclarer Naples la capitale. La translation sera accélérée autant qu'on pourra pour abreger la crise de la transition. La ville est tranquille et la garde nationale fait parfaitement son devoir. Mais il n'y en a pas moins une irritation profonde surtout dans les hautes classes. Ce qui fait que pour le moment le Roi et le Gouvt s'y sentent mal à l'aise. |

Quant à ma famille ce déplacement est un dérangement profond: j'étais arrivé à me caser admirablement et à des conditions relativement supportables. J'avais une colonie suisse des plus sympathiques. Maintenant quoiqu'on me dédommage des frais causés par le change ment de residence il y aura encore une grande différence puisqu'à Florence qui n'est que la moitié de Turin et qui ne se croira la capitale que pour deux ans on demande à ce que j'entends dire, des prix fous et on nous exploitera de toutes les manières.

Le Roi voudrait, dit-on, faire sa réception du jour de l'an à Florence.

J'ai vu avec un véritable plaisir les décisions de l'assemblée fédérale dans sa dernière session d'une importance capitale. Si Vous pouviez dans celle de décembre sanctionner un traité italo-suisse pareil au Franco-suisse ce serait, ma foi, une année mémorable dans le développement de la prospérité de notre pays.

Recevez mes amitiés bien empressées ainsique les complimens de Made Pioda

Votre dévoué J. B. Pioda