Navigation

Korrespondenz: Alfred Escher – Giovanni Battista Pioda

AES B5046 | SBB Historic VGB_GB_SBBGB01_005

Giovanni Battista Pioda an Alfred Escher, Turin, Sonntag, 9. Oktober 1864

Schlagwörter: Bundesrat, Eisenbahnen Gutachten und Expertisen, Gotthardbahnprojekt, Presse (allgemein), Splügenbahnprojekt

particulière

Turin [ce?] 9 octobre 1864

Monsieur et cher Ami,

La vue de Vos caractères me fait toujours beaucoup de plaisir: hélas! ils me rappellent aussi votre malheur que certainement il Vous sera impossible d'oublier; cependant j'espère bien qu'avec le tems cette douce immage au lieu de Vous causer une douleur poignante, comme aprésent, ne Vous donnera plus qu'une émotion mélancolique non tout-à-fait dénuée de charme. En attendant le tourbillon des affaires est bien le meilleur des remèdes, et le passage des Alpes est un sujet digne de Votre activité. Le Conseil fédéral m'ayant chargé de présenter sous un jour favorable le Comité du St Gothard je suis prêt à Vous donner tous les renseignement qui pourraient Vous être utiles.

La commission qui a examiné les passages sur place est [revenue?] mais n'a pas encore fait son rapport. M. Jacini | m'a dit avant-hier qu'il le pressait de finir son travail, car lui a hâte d'en venir à une solution. 1

Les amis du St Gothard étaient un peu contrariés que le Comité ne donnait point signe de vie auprès du Gouvt Italien, tandis que ses adversaires assiégaient les ministres et les personnes influentes sans désemparer. Il ne se passait même pas de jour que la presse ne contînt des articles malveillans à l'adresse du St Gothard et cela non pas seulement dans les journaux officieux, mais dans les journaux officiels (partie non officielle). Et personne n'y répondait! [Ce?] voyant, M. Jacini est venu un jour tout-à-fait découragé chez-moi. Maintenant le rapport économique des experts , le rapport tecnique qu l'on attend, le Chargé d'affaires badois qui est venu sur la brêche avec une vigueur toute juvénile 2 et déclarant que Baden donnera une subvention | pour le Gothard et rien que pour le Gothard, le Ministre de Prusse Usedom qui partage cette idée et qui en a écrit dans ce sens à son Gouvernement, 3 les travaux qui quoique lentement, avancent dans le Tessin; tout cela avec les démarches que le Consl fédl a ordonnées à son Ministre ont un peu remonté l'affaire. Maintenant, deux mois sont un délai un peu long pour le rapport tecnique. Je ne crois pas que Votre délégation 4 puisse attendre aussi longtems. Le transfert n'aura lieu que dans six ou huit mois: il n'est pas dit qu'on attende d'être à Florence pour délibérer sur le chemin des Alpes: d'après les idées du Ministre5, je ne serais pas étonné qu'il en nantît les chambres pendant la session qui va s'ouvrir. J'espère dans une prochaine entrevue en apprendre plus, et je me reserve de Vous en faire communication. En attendant 6 mon conseil serait d'envoyer au plutôt Votre agent | permanent et de tenir Votre députation prête selon les éventualités. 7

Mr d'Usedom m'a demandé si Vous n'envoyiez pas quelqu'un à Berlin: il Vous le conseillerait fortement, et sans perte de tems. 8

J'admets que Vous connaissez mes rapports au Conseil Fédéral: sans quoi il serait urgent que Vous en prissiez connaissance. 9

L'une des objections que l'on fait au St Gothard est la solution de continuité entre Fluelen et [Buonas?], tandis qu'à Coire on tombe dans le grand réseau. De même l'on dit que la compagnie dans le Tessin n'est pas sérieuse pour le réseau Téssinois seul. 10

Les partisans du Splügen comptent appliquer le systême du Député Agudio que est une espèce de machine fixe perfectionnée. 11 Lanika en parlait avec estime. Le Cl fl en a un exemplaire. Ma femme que j'attends ce soir sera charmée de Votre bon souvenir.

Le reste d'ici à quelques jours, en attendant croyez-moi

Votre dévoué

J. B. Pioda

Kommentareinträge

1Zeilen nachträglich von Eschers Hand mit Bleistift markiert.

2Zeile nachträglich von Eschers Hand mit Bleistift markiert.

3Zeilen nachträglich von Eschers Hand mit Bleistift markiert.

4Zeilen nachträglich von Eschers Hand mit Bleistift markiert mit Notiz: «Inhalt» .

5Zeilen nachträglich von Eschers Hand mit Bleistift markiert mit Notiz: «Pol. [afaire ?]» .

6Zeile nachträglich von Eschers Hand mit Bleistift markiert.

7Zeilen nachträglich von Eschers Hand mit Bleistift markiert.

8Absatz nachträglich von Eschers Hand mit Bleistift markiert.

9Absatz nachträglich von Eschers Hand mit Bleistift markiert.

10Absatz nachträglich von Eschers Hand mit Bleistift markiert.

11Absatz nachträglich von Eschers Hand mit Bleistift markiert.