Navigation

Korrespondenz: Alfred Escher – Charles Ducoster

AES B4973 | SBB Historic VGB_GB_SBBGB01_005

Charles Ducoster an Alfred Escher, Basel, Dienstag, 15. Juni 1869

Schlagwörter: Bankinstitute, Eisenbahnen Finanzierung, Gotthardbahnprojekt, Presse (allgemein)

Briefe

Monsieur le Président Dr A. Escher
Zuric

Bâle 15 Juin 1869.

Très Honoré Monsieur,

Comme vous l'aurez probablemt appris par mons. le Consr Feer–Herzog, nous restâmes d'accord quand aux publications a faire sur un des principaux organes de la presse de Milan, en prenant toutefois connaissance préalable des articles du Pungolo du mois de mai où les artîcles contraires au Gothard ont été publiés.

M'en étant entretenu ici aussi avec M. Koller, il s'est chargé de demander directement à mons. Fortis cette série de Journaux, et en même tems la permission d'y répondre sur le Pungolo même.

En attendant, comme le nouvelliste Vaudois, de Lausanne publia durant la dernière mission au Tessin des articles favorables au Comité, je compte faire une démarche auprès de la rédaction de ce journal afin de l'engager d'accueillir dans ses colonnes quelques articles sur la question, ce qui en Suisse, de la part d'un Journal des | localités simplomistes, ferait un excellent effet.

J'ai encore à porter à votre connaissance, Monsieur le Président, que par un hasard fort singulier, j'ai rencontré aujourd'hui, en disant à la station, M. J. B. Goldschmidt senior de Francfort, qui m'a reconnu et témoigné le plus grand plaisir de me rencontrer. S'étant informé de mes occupations actuelles j'ai naturellemt pu l'entretenir du Gothard, question dont il parait très au fait étant un des administrateurs de la Banque de Darmstadt. Nous avons assez longuement causé de cette affaire, à laquelle il parait très favorable, et sommes restés d'accord qu'une fois le traité international des subsides conclu, si je voulais lui en parler plus sérieusement sous le rapport financier, il me verrait avec plaisir a Francfort et examinerait le Programme de la Société.

Comme plus d'une fois j'avais parlé à mons. le Directeur Stoll de la possibilité du concours financier de mons. Goldschmidt, pour le cas de besoin, je suis heureux que cette rencontre soit venue confirmer mon espoir. J'ai pensé, Monsieur, devoir vous faire cette communication, me reservant a mon prochain retour de vous instruire des particularités de notre conversation, le tems me manquant | dans ce moment, partant dans demie heure pour le canton de Vaud.

Veuillez agréer, Très honoré Monsieur, la nouvelle assurance de ma considération la plus distinguée.

Votre très dévoué Serviteur

C. du Coster

Kommentareinträge

Nachträgliche Notiz oben rechts auf Seite 1 von dritter Hand mit Bleistift: « Goldschmidt | Deutschland» .

Kontexte