Navigation

Korrespondenz: Alfred Escher – Michele Pedrazzini

AES B2644 | CH-BAR#J1.67#1000/1363#381*

Michele Pedrazzini an Alfred Escher, Bern, Samstag, 7. Dezember 1872

Schlagwörter: Demissionen, Nationalrat, Wahlen

Briefe

Berne 7 Décembre 1872

Monsieur et cher collègue et ami

J'ai lu toutes les pièces du dossier concernant les élections tessinoises.

Il y a des réclamations des amis de Jauch contre Von Mentlen, comme il y a des réclamations des amis de Von Mentlen contre Jauch: mais personne n'a porté une réclamation contre mon élection.

J'ai été combattu par des radicaux antirevisionistes et par des réactionnaires anti, mais j'ai réuni 5815 sur 8032 suffrages.

J'estime que mon élection, qui a été le resultat de la libre volonté du peuple, devrait être validée sans opposition.

Mais il paraît que tel n'est pas l'avis de la commission, qui, proposant une enquête pour constater les griefs mis en avant dans les réclamations, veut aussi ajourner tout jugement sur la validité de mon election.

Si le Conseil national adoptait cette proposition qui me concerne personnellement, je serais | forcé de donner ma démission pour la defense de mon honneur, parce que je ne voudrais pas rester sous le coup d'un seul doute sur la sincérité de mon élection.

Je vous prie, Monsieur et cher ami, de vouloir bien m'aider de vos sages conseils dans la position pénible où je me trouve.

Agréez l'assurance de mon dévouement.

M. Pedrazzini

Kontexte