Navigation

Korrespondenz: Alfred Escher – Karl Wilhelm von Graffenried

AES B1574 | CH-BAR#J1.67#1000/1363#229*

Karl Wilhelm von Graffenried an Alfred Escher, Zürich, Donnerstag, 26. Februar 1857

Schlagwörter: Eisenbahnen Betrieb, Eisenbahnen Fusionen, Glattalbahn (Gl-TB), Réunion Financière, Schweizerische Centralbahn (SCB), Schweizerische Nordostbahn (NOB), Schweizerische Südostbahn (SOB), St. Gallisch-Appenzellische Eisenbahn (SGAE)

Briefe

SCHWEIZ. KREDITANSTALT
ZÜRICH

Zürich, den 26.ten Februar. 1857.

Hochgeehrtester Herr Präsident.

Ich empfange soeben von Herrn A. Morel-Fatio in Paris einen Brief, dessen Inhalt ich Ihnen mittheilen zu müssen glaubte. Derselbe lautet folgendermassen: «Je viens de lire le rapport de la dernière assemblée du Chemin de fer de St Gall et les détails qui sont donnés sur la sanction de la fusion des lignes de l'Est, et je suis frappé de la position avantageuse, que possède la Compagnie du Nord-Est, si admi rablement placée entre les dites lignes de l'Est et le Central Suisse.

Il me semble que la fusion des lignes de l'Est, n'est que le com mencement d'une fusion générale des chemins de fer, devenue indispensable et reconnue nécessaire et utile au moins pour les lignes de tout le Nord de la Suisse.

Je sais que Mr Abegg a été ici, mais je n'ai pas eu l'honneur de le voir: j'ignore s'il est encore ici et peut-être s'occupe-t-il de la fusion du Nord-Est avec les autres lignes, ou au moins de| préparer les voies à cette fusion. Si la chose est déjà certaine, je ne veux pas m'y entremettre et vous faire de questions indiscrètes, mais s'il n'est encore question de rien, je crois qu'il peut être utile au Nord-Est de le faire connaître à Paris sous son côté véritable et favorable.

Il ne serait peut-être pas inutile de publier dans notre Journal des Chemins de fer un petit article présentant le chemin du Nord-Est au point de vue statistique et cela à l'occasion du compte de 1856. Vous devriez, ce me semble faire cet article, auquel vous pourriez joindre quelques dé tails statistiques sur le mouvement des marchandises dans le Canton de Zürich, sur la population du Kilomè tre carré, etc.

De mon côté je crois qu'il ne me serait pas difficile de faire admettre votre article dans le Journal des che mins de fer à une place honorable et non point comme annonces.

Si vous ne vouliez pas faire cet article vous-même, je pourrais peut-être m'en charger (en tous cas avec l'ap probation de Monsieur le Président du Nord-Est), mais il me semble que vous êtes mieux placé que moi pour le faire.

Sie cette proposition ne rencontre pas l'approbation de Monsieur le Président, je m'abstiendrai bien enten du, mais je crois, que le moment approche où le| Nord-Est pourra profiter de sa position.

Dernièrement j'ai eu une conversation avec Monsieur Dassier, de la Réunion financière, qui paraissait at tacher une valeur à ce ‹chemin.›»

Meine Antwort an Herrn Morel-Fatio muß im Sinne Ihrer Absichten in dieser Sache erfolgen oder unterblei ben, darum bin ich so frei, Sie von diesem Vorschlage in Kenntniß zu setzen.

In Erwartung Ihrer geneigten dießfälligen Verfü gung bitte ich Sie, hochgeehrtester Herr Präsident, meiner aufrichtigen Ergebenheit versichert sein zu wollen.

Wilhelm von Graffenried