Navigation

Korrespondenz: Alfred Escher – Louis Blanchenay
  • 1820
  • 1830
  • 1840
  • 1850
  • von Louis Blanchenay, 26. April 1855 Schlagwörter: Bundesrat, Vereinigte Bundesversammlung, Liberale Presse, Wahlen, Nationalrat, Eidgenössische Universität (Projekt), Eidgenössisches Polytechnikum, Schweizerische Bundesverfassung, Grosser Rat VD, Regierungsrat VD, Ständerat, Kommissionen (eidgenössische), Kommissionen (kantonale) AES B1430
  • von Louis Blanchenay, 21. Juli 1856 Schlagwörter: Nationalrat, Grosser Rat VD, Eisenbahnen Bau und Technik, Westbahnkonflikt (1856/57), Regierungsrat VD, Eidgenössische Universität (Projekt) AES B1505
  • 1860
  • 1870
  • 1880
  • o. J.

AES B1505 | CH-BAR#J1.67#1000/1363#117*

Louis Blanchenay an Alfred Escher, Bern, Montag, 21. Juli 1856

Schlagwörter: Eidgenössische Universität (Projekt), Eisenbahnen Bau und Technik, Grosser Rat VD, Nationalrat, Regierungsrat VD, Westbahnkonflikt (1856/57)

Briefe

Monsieur & cher Collegue

Comme je ne veux pas vous ennuyer de mes visites vu vos nombreuses occupations, permettez moi de vous adresser quelques mots au sujet de nos affaires.

Le Conseil national me parait dans la majorite assez peu bienveillant pour le Canton de Vaud en revanche il semble que toute sa sollicitude se porte sur Fribourg, & nos aimables Lausannois, permettez moi de vous faire observer que toute cette intrigue Lausannoise sort en majeure partie d la meme officine que celle d'ou est sortie l'opposition contre l'université, cest de Lausanne [qu'est?] parti le mot d'ordre & à l'insu du Conseil d'Etat| Ces memes individus ont couvert le canton de petition qui [grand?] à ces de nos collegues mal disposé ont paru sous le couvert du Conseil d'Etat & comme si elles venaient de sa part, si on avait eu le tems de se reconnaitre ou si l Conseil d'Etat avait ete un peu plus vigilant le coup aurait pu etre paré.

c'est donc [en faute?] de ces memes hommes qui dans tous le temps & en toute occasion ont cherche à exciter la haine du pays contre nos institutions federales, que le Conseil national se prepare a voter pour la route de Romont; plutot que de voir triompher une pareille cause je vous ai deja dit que nous nous contenterions de Fribourg Payerne, par ce moyen la le but politique de ces MM serait manqué, rien ne serait compromis chez nous, on n'aurait certes pas lieu d'etre très satisfaits mais on serait consolé, en pensant que la grande intrigue Lausannoise voulant mettre aux prises la confederation avec ceux qui l'ont toujours| defendu avec zele, serait marqué, & tournerait à leur confusion

Le resultat de la route Romont serait

1er triomphe de Lausanne sur le reste du canton

2e Notre reseau de chemins de fer compromis

3eEnfin désaffection de tout le canton a l'entroit de nos nouvelles institutions federales

Peut on donc hesiter lorsque la ligne Fribourg Payerne satisfait tout, & est preuve pour Fribourg qui a accordé eventuellement cette concession a Barthelony.

Veuillez peser ces considerations dans votre sagesse votre opinion sera d'un grand poids aupres de la masse flottante qui tient dans sa main la majorité.

Veuillez m'excuser si je prends la liberte de vous ennuyer de cette question qui doit devenir pour vous plus que fastidieux & agréer les sentiments de ma parfaite estime & de mon entier devouement.

L. Blanchenay

Berne le 21 Juillet 1856.

Kontexte