Navigation

Korrespondenz: Alfred Escher – Felice Bianchetti

AES B0005 | CH-BAR#J1.67#1000/1363#113*

In: Jung, Escher Briefe, Band 1, Nr. 406

Felice Bianchetti an Alfred Escher, s.l., [März 1880 ?]

Schlagwörter: Gotthardbahn-Gesellschaft (GB)

Briefe

Mr A. Escher – Conseiller National etc etc – Zürich -

La voix d'un individu, lorsque tous les Peuples de l'Europe parlent, (je le sais fort-bien) ne s'entend pas.

Le percement du Gothard , qui dans quelques années joindra le Nord avec le Midi de l'Europe, tout le Monde l'a proclamé, et le proclame, est l'Œuvre surtout de votre Génie, et de votre Patriotisme. Après ce Monument éternel de l'ex- pression publique, à quoi ce mince témoignage d'une adresse individuelle, et par un individu presque inconnu, comme c'est celui, qui a la hardiesse de Vous diriger cet humble écrit? ....

Mais... pardonnez-moi... C'est un bésoin, que je sens dans mon âme, et dans mon cœur dépuis longtemps, et que je ne peux comprimer d'avantage: C'est d'ailleurs un sentiment général ⌜de mon Pays⌝ (dont je crois être l'interprète fidèle) qui envoie le cri de l'admiration, et du dévoument le plus profond à l'Homme, dont l'Europe entière, et je dirai tout le Continent, a déjà écrit dans une page éternelle le Nom: à côté des Lesseps , des Cavours etc etc. Oh! que je serais bienheureux si je pouvais [...?]percer d'une seule mêtre la grande Montagne, qui nous sé- pare, ou de prêter un service quelconque à la grande Œuvre!...

Pardon – je le répète – si j'ai osé voler quelques instants à Vos oc- cupations très-graves, et précieuses...

Agréez, Monsieur, les sentiments de ma plus haute Estime, et consi- dérations.

Votre très-dévoué Serviteur

Avocat Félix Bianchetti Conseiller & Suppléant du Tribunal fédéral